• une histoire

    familiale attachante

  • une histoire

    familiale attachante

         En cette année 1847, venait au monde Thomas Edison et la lumière fût ! Pile, la même année sortait de terre le château Rochebelle qui a su, bien plus tard, capter à son tour cette lumière non pas dans une simple ampoule électrique mais en bouteille. Ces quelques arpents de vigne appartenaient à Martial MUSQUIN, carrier de profession. Par donation partage en 1925 sa petite fille Marie MARTY, veuve de guerre (14-18) de Marius FANIEST hérite de la partie du patrimoine viticole familial (qui s'était agrandi entre temps) correspondant aujourd'hui aux trois hectares du château Rochebelle. Non remariée et mère de deux garçons Raoul et Georges, elle exploitera seule ce petit domaine avec une grande ténacité. Sa persévérance lui permettra de transmettre ce bien à ses deux fils à la fin de la seconde guerre mondiale. C'est au décès de son père Raoul puis de celui de son oncle (sans enfant) que Philippe FANIEST reprendra le flambeau avec ardeur et donnera un élan incontestable à Rochebelle, avec l'aide éclairée de sa fille Emilie, oenologue. Rochebelle sera adoubé en 2012 dans la confrérie des GRAND CRU CLASSE de SAINT EMILION l


         Philippe FANIEST n'aime rien tant qu'à perpétuer la tradition. Si Emilie a du nez, lui il a du flair ; il dit de l'intuition. Il sait que du haut de Rochebelle, 170 ans d'histoire de la vigne le contemplent. Pour cela, respectueux d'un héritage précieux, père et fille oeuvrent de pair à mettre en bouteille cette dive lumière qui donne au verre sa raison d'être.

    style
  • l'émotion

    dans l'évasion


  • l'émotion

    dans l'évasion

         Le canon ne tonne plus sur les hauts de Saint Emilion mais la Dordogne somnole toujours dans la vallée que surplombe le château Rochebelle, désormais étiqueté Saint Emilion Grand Cru Classé. Un décor de rêve. Pareil à « l'Invitation au voyage » de Baudelaire qu'on estropiera à peine pour dessiner un endroit qui vaut bien l'en verre : parce que là tout n'est qu'ordre et beauté, lumière, calme et volupté. Il y fleure bon la paix et la sérénité, et le flâneur de la rive peut y boire et voir à loisir. Et encore ! Le point de vue ne dit pas tout de ce qu'il dissimule au visiteur qui poussera jusqu'au Saint des saints : la magie des monolithes et du vin qui laisse la trace d'une émotion proustienne.

         Ici, la lumière est pâle et la pierre philosophale. Dans les nuages, Pégase s'amuse. Car le vin qui vieillit en ces caves, dans les fûts du plus noble chêne lui dispute une même alliance : l'élégance et la puissance. Et la robe, alors ! C'est pour çà qu'on dit de Rochebelle, comme d'un étalon, qu'il est un vin racé.

    • Histoire - Famille
    • Histoire - Famille
    • Evasion
    • Evasion